mardi 31 janvier 2012

Le savon à la cendre de bois

Aujourd'hui, nous utilisons tous des produits à lessiver et des savons industriels. Souvent sans nous en rendre compte, nous utilisons alors des produits néfastes pour l'environnement ainsi que pour notre santé. Regardes les ingrédients de tes savons, tu vas retrouver ceci:

- Tensioactifs à base de pétrole tel que le SDS (dodécylsulfate de sodium) et le SLS (Lauryl sulfate de sodium).
- Des agents chélatants (métaphosphates, polyphosphates, zéolites, EDTA, phosphonates).
- Des agents blanchissant (perborates, peroxydes).
- Des conservateurs tel que le parabène (soupçonnés d'être cancérigènes)
Des azurants optiques, enzymes,...

Tout ces petits produits pouvant êtres soit toxiques (EDTA, SDS, SLS, conservateurs,...), soit avoir un cycle polluant assez lourd (tensioactif et chélantant), être peut ou non biodégradable (EDTA, azurant optique, zéolites,...) ou encore amener à l'eutrophisation de nos cours d'eau tel que les bien connues phosphates [1].

Alors, plusieurs solutions semblent exister, des très controversées billes de céramiques aux savons écologiques en passant par les noix de lavages (originaire d'inde). Il n'est pas toujours facile de faire son choix et d'y mettre le prix (avouons le ça coûte!).

Voici donc un petit spot expliquant comment se fabriquer du savon naturel, non polluant, avec des déchets et sans consommation d'énergie. Le tout afin de laver son linge et, pour les plus motivés, tout le reste.

Mensonges? C'est partis :)
Il est donc possible de faire du savon à base de cendre de bois, et oui. Mais comment faire? Facile...voici la recette et les explications.

1°L'extraction de la Base (potasse)
Premièrement, la fabrication de savon est simple, elle nécessite une Base (de pH élevé) et de la graisse. Car en réalité le savon n'est que de la graisse transformée, par exemple le savon de Marseille naturel n'est rien de plus qu'un mélange d'huile et d'une base, l'hydroxyde de sodium (NaOH). La cendre de bois est naturellement riche en composés basiques et essentiellement en hydroxyde de potassium, la potasse (KOH, qui sera en réalité sous forme de Carbonate de potassium K2CO3).

Ingrédient : -Récipient en plastique
                   - Cendres de bois tamisées (sans métaux ni charbon)
                   - Eau de pluie (pas de ville, eau trop dure)
  • Récupérer de la cendre de bois, celle ci doit être fine, provenir d'un bois naturel et doit rester au sec avant utilisation.
  • Mélanger la cendre et l'eau de pluie dans un rapport 1:3 (ex : 500g de cendre pour 1,5l d'eau). Mélanger de temps en temps, laisser reposer durant ~5 jours.
  • Filtrer finement dans un tissus (via entonnoir ou autre), on obtient un liquide jaunâtre et visqueux, l'extrait de cendre. Le placer dans une bouteille en verre ou plastique (Bouteille de Stock).
NB :Ce liquide à déjà un pouvoir dégraissant intéressant, par exemple : mets en un peu dans un pot de mayonnaise terminé. Fermes le, mélanges et vois le résultat. La plupart des recettes existantes se contentent de ce liquide, mais il est encore possible de l'améliorer.

2°La saponification
C'est le terme désignant la transformation de la graisse en savon.

Dans un pot en verre, mélanger 500ml d'extrait de cendre et 1 cuillère à soupe d'huile végétale (voir photo). La plupart du temps un nuage blanc se forme (saponification directe) mais parfois cela met plus de temps, l'huile remonte directement à la surface)...Aucun soucis c'est bon aussi.


Fermer le pot, bien mélanger et le placer au dessus d'un point chaud (radiateur). Mélanger un coup tous les jours et au bout d'environ 5-7j le savon est prêt. (Il n'y a plus de gras sur le bord du pot après avoir agité, le résidu blanc étant de la glycérine).

3°Utilisation
Ajouter à 500ml une dizaines de gouttes d'huile essentielle de lavande [2] (pouvant être mélangée à d'autres tel que tea tree ~5 gouttes, attention aux femmes enceintes!) et placer ~50-100 ml de ce mélange dans la machine à 30°C. Pour les accros de l'adoucissant, prévoir un petit verre de vinaigre pour l'eau de rinçage, votre linge sera aussi doux et ne sentira pas le vinaigre.
Voilà donc un bon moyen de ne plus dépendre des poudres et liquides trop cher et trop polluant tout en utilisant des déchets. Il est possible d'utiliser ce savon pour le corps et la vaisselle (à la main) mais étant corrosif il est mieux de le diluer avec du vinaigre (50/50).

Pour le lave vaisselle, utiliser le savon sans vinaigre et le laisser évaporer dans un coin. Après quelque mois, on obtient du savon noir qui sera mit dans le lave vaisselle (1cc). Et pour ce qui est de la cendre, vos arbres et arbustes (pas au potager) vont adorer ça :).




Ce savon noir est assez caustique, il suffit de le laisser quelque temps sur son doigt pour sentir comme un picotement. Du coup son utilisation pour se laver les mains ou autres devient difficile. Il existe une astuce assez simple et très efficace qui consiste à le mélanger à de l'argile jusqu'à obtenir un savon dur (et pourquoi pas aussi à des HE). Une fois la boule prête et sèche on peut l'utiliser pour toute sorte de choses: Se laver les mains, le plant de travail, la vaisselle,....Et sans y ajouter de vinaigre :). Une foi le travail fini, la poser sur un simple support lui permettra de sécher et de bien se conserver.


....L'industrie du savon n'a plus qu'à bien se tenir ;)

4° Les huiles
Que choisir comme huile? Et bien il y a le choix, huile de Tournesol, Olives, de fruit sec,... En testant différentes huiles à différent endroit (voir différent pays) on peut se rendre compte que chacune réagit différemment. L'obtention final étant heureusement du savon.

Par exemple, généralement on utilise une huile de friteuse usagée qu'on a purifié pour en enlever les odeurs et huiles rancies (explications par après). Cette huile, une fois en contact avec l'extrait de cendre donne directement un nuage blanc (saponification). 

Par contre, utiliser la même huile mais neuve, ne donne pas un résultat direct, l'huile ne se saponifie pas directement et il faudra plus de temps pour saponifier ainsi que plus de chaleur (sur un point chaud, 40°c suffit).

Prenons maintenant une huile d'Olive extra vierge de marque industrielle (de supermarché) et la même huile (et de supermarché) mais en Bio. La Bio se saponifiera plus rapidement mais aura aussi du mal. Prenons alors une huile d'olive extra vierge artisanale (bio ou non bio) et la l'huile se saponifie directement.

Chose peut facilement explicable si ce n'est que je pense personnellement que les huiles industrielles sont boosters à divers adjuvants de conservations et autres ralentissant la réaction. Ceux ci étant dégradés avec la chaleur d'où l'explication des différences de temps de saponifications. Ceci s'applique à quasi tous les type d'huiles! Les chaines de supermarché font beaucoup ça avec leurs produits, on peut aussi voir cela avec le vin ou ils rajoutent de la gomme de xanthane pour l'épaissir.

Donc, utilisons de l'huile de récupération et si pas, de l'huile issue de méthodes traditionnelles et naturelles. 

Pour purifier une vieille huile
Il faut filtrer l'huile froide sur un filtre à café, cette huile est mise en bouteille avec 2-3 cm de cendre de bois. On garde le mélange au chaud, on mélange bien une fois par semaine et au bout d'un mois on refiltre (Pour adsorber les odeurs).

Cette huile est alors mise au froid et debout (en hiver, simplement la mettre dehors) pour 1 mois, la parti rancie de l'huile va sédimenter, il suffira de filtrer une dernière fois et le tour sera joué!

5° Annexes
Alors, voici de quoi amuser les chimistes. La saponification est en réalité une hydrolyse d'un acide gras [3] (ici, un triglycéride) en un acide organique (l'ion carboxylate, la molécule de savon) et un alcool (qui sera souvent de la glycérine). Voici la réaction globale:

                                Saponification.PNG  

Évidemment, celle ci se fait en diverses étapes dont voici le déroulement (merci Wikipédia) :
                      Addition de HO- sur un ester.GIF

       
                     Depart de RO-.GIF





                               Réaction (acide-base) acide carbox-alcoolate.GIF

                               Réaction acide-base conjuguée de l'acide carbox.GIF
Pour ce qui est des dosages, voici un petit calcul:
Au plus simple, Si le pH de l'extrait de cendre est de 13 (sisi je l'ai mesuré en labo) cela veut dire que la concentration en hydroxyde (OH) est de 0,1 mole/L.
Pour 1 gramme de graisse, il faut environ ~190mg (0,19g) de potasse (Mm=56) [4] et donc, pour obtenir cette masse avec la solution obtenue il faut:

n=m/Mm => 0,19g/56=0,0034 mole de KOH (donc de OH)
v=n/C => 0,0034/0,1 = 34ml de solution pour saponifier 1g de graisse.

Hors une cuillère à soupe d'huile équivaut à ~10ml (donc ~9g) ce qui demande donc ~300ml de liquide. En utilisant 500ml, on peut être sur de ne pas se tromper.


Ne me reste plus qu'a vous souhaitez un bon amusement :)
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Références:
[2]http://raffa.grandmenage.info/post/2005/06/20/Mes_amis__4._Les_huiles_essentielles_pour_le_m%C3%A9nage
[3] http://fr.wikipedia.org/wiki/Saponification (bien expliqué)
[4] http://fr.wikipedia.org/wiki/Indice_de_saponification




6 commentaires:

  1. Merci beaucoup!

    Voilà enfin une explication claire, détaillée et même scientifique sans être complètement hermétique aux non-chimistes... Je cherchais cela depuis longtemps et paradoxalement, c' est difficile à trouver sur la toile qui pourtant offre beaucoup de propositions, mais souvent très vagues, incomplètes et sans explications...

    Je vais enfin oser me lancer! Merci,merci et remerci ...!

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour, je suis en cours de "savon liquide", cela fait 7 jours que mon mélange potasse+huile d'olive (bio, artisanale) est sur le poele, bien au chaud, mais voilà, il reste de l'huile sur le dessus qui ne se mélange pas (même après une longue agitation du bocal), c'est grave docteur ???
    Et merci pour cette recette effectivement à la portée de tous, avec des explication claires et simples...
    Mickael

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Mickael,

      Ce qu'il faut regarder c'est (directement après avoir mélangé) si sur les parois du récipient (au dessus du liquide) il reste des gouttelettes de gras...

      C'est caractéristique, cela forme de grosses traînés grasses. Si ça persiste c'est qu'il y a eu trop d'huile et qu'il faut recommencer, par contre si cela forme une petite mousse avec des petites gouttelettes c'est ok.

      Après, il reste toujours une phase en surface du savon, elle est blanche....Quand on mélange le tout elle revient apres quelques temps. C'est normal il s'agit d'un mélange d'eau, de savon et de glycérine mais pas de soucis le savon est pret à l’emploi.

      Merci à toi et bonne continuation :), n'hésites pas à demander quoi si le problème persiste.

      Chris


      Supprimer
    2. merci pour cette réponse....je retourne à mes bocaux...!

      Supprimer
  3. Tu dis que le savon noir et assez caustique, pour le savon fait avec de la soude caustique il faut le laisser "reposer" plusieurs semaines pour qu'il s'affine et soit utilisable pour le corps. Pourrait on faire pareil ? Si je me souviens bien ils disent qu'il faut 5 semaines pour que ça soit bon.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Alex

      Pardon de ne répondre que maintenant!

      Alors pour ce qui est des savons dur (au NaOH) ils sont normalement sur dosé en matière grasse. C'est à dire qu'on y met 3-5% de gras en plus que ce que le NaOH peut saponifier. Du coup après le repos la soude est quasi complètement utilisée.

      Résultat le savon est plus doux, plus gras et plus hydratant.

      Ici le modèle est différent car je ne sais pas exactement la quantité de potasse qu'il y a dans l'extrait. Je pourrais me baser sur le pH mais je risque de former un savon trop gras qui aura une consistance liquide avec un surnageant assez conséquent lol

      Ce que tu peux essayer c'est de mettre en place un moyen de faire évaporer le liquide, comme mis sur le blog, mais d'une grande quantité de savon. Ensuite, rajouter de l'huile pour faire évoluer le savon (un tout petit peut). C'est assez expérimental comme méthode mais intéressant :)

      Bon amusement :)

      Chris

      Supprimer